Voyager de façon responsable et durable

Le ministère de l'Économie, de l'Innovation et de l'Énergie met fin au Créneau d'excellence en tourisme aux Îles de la Madeleine

Cap-aux-Meules, 28 mars 2024 - C'est par le biais d'une rencontre tenue le vendredi 15 mars dernier, en présence des directeurs généraux des associations touristiques régionales (ATR) des Îles de la Madeleine et de la Gaspésie, que le ministère de l'Économie, de l'Innovation et de l'Énergie (MEIE) a informé les deux régions touristiques qu'il ne soutiendra plus financièrement les créneaux dans le secteur du tourisme, et ce, à compter du 1er avril 2024.

Dans une lettre acheminée à la présidente du Créneau Récréotourisme Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine le 18 mars 2024, madame Élodie Brideau, le ministère explique que la décision a été prise « dans un souci de consolidation et de cohérence de l'intervention gouvernementale. » On peut lire que « les ATR, soutenues par le ministère du Tourisme, assurent un soutien au développement touristique de leur région et qu'elles ont accentué leurs interventions auprès des entreprises ces dernières années. » Le sous-ministre adjoint et signataire de la lettre, monsieur Alexandre Vézina, mentionne que la décision du MEIE s'inscrit dans le repositionnement de la démarche ACCORD à l'échelle provinciale.

Pourtant, selon les conclusions du rapport d'évaluation du Créneau d'excellence en tourisme réalisé par le ministère en 2018, on pouvait lire que « dans cinq ans, la présence du créneau s'avérera encore pertinente, considérant l'importance du secteur du tourisme pour la région et l'évolution probable de ce secteur d'activités. ».

Le Créneau d'excellence Récréotourisme Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine fut instauré par le MEIE en 2006. C'est seulement en 2008, à la suite d'une démarche menée conjointement par la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine et l'ATR des Îles-de-la-Madeleine que le MEIE a reconnu l'importance d'octroyer une partie du financement pour embaucher une ressource dont le mandat était de coordonner la réalisation des projets et activités prévus dans un plan d'action spécifique à la région touristique des Îles de la Madeleine.

 

Des projets structurants pour l'industrie touristique régionale

Au fil des années, la direction du Créneau d'excellence en tourisme aux Îles de la Madeleine a facilité la mise en oeuvre de plusieurs projets collaboratifs dont les retombées ont bénéficié aux entreprises touristiques de la région. À titre d'exemples (entre 2012 et 2023) :

  • La structuration d'un port d'escale de croisières internationales aux Îles de la Madeleine
  • Des rendez-vous d'affaires comme la rencontre des professionnels en TIC, la Journée des Îles à Montréal, deux éditions du Rendez-vous des producteurs et des restaurateurs.
  • Des activités de mobilisation telles, une activité de maillage tourisme et pêche commerciale, un événement d'innovation ouverte en tourisme et un forum culinaire réalisé en collaboration avec l'École de la restauration et du tourisme de la Gaspésie.
  • Un projet pilote sur le tourisme expérientiel réalisé avec la Société du réseau Économusée qui a bénéficié d'une reconnaissance à l'échelle internationale.
  • Une démarche pour créer une expérience muséale enrichie par la technologie réalisée en partenariat avec le Living Lab en innovation ouverte du Cégep de Rivière-du-Loup.
  • Le développement d'une application mobile par le Musée de la mer en collaboration avec le Centre d'interprétation du phoque et le Council for Anglophone Magdalen Islanders.
  • Un réseau en marketing numérique soutenu par Tourisme Îles de la Madeleine et la SADC des Îles-de-la-Madeleine.
  • Des activités de promotion et de visibilité, comme les Îles en vedette au Festival Montréal en lumières, menées par le Bon goût frais des Îles et l'équipe de la stratégie d'attraction de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine.
  • Le développement de la formation sur le positionnement employeur en collaboration avec le Conseil québécois des ressources humaines en tourisme et les créneaux touristiques.
  • Des missions pour transférer et favoriser le partage de l'expertise madelinienne en tourisme avec la Côte-Nord, les communautés francophones de l'Île-du-Prince-Édouard, les communautés cris de la région Eeyou Istchee Baie-James et la participation du créneau à des événements touristiques internationaux.
  • Une démarche pour améliorer la performance des entreprises touristiques réalisée en partenariat avec le Mouvement québécois de la qualité.
  • Un projet de recherche sur la main-d'oeuvre dans les secteurs de l'hébergement et de la restauration réalisé en collaboration avec l'ITHQ.
  • Un projet d'adaptation aux changements climatiques du tourisme coordonné par l'ESG-UQAM en partenariat avec Ouranos et le Créneau d'excellence Tourisme de villégiature quatre saisons dans les Laurentides (en cours).
  • Une campagne de valorisation et de promotion des métiers en tourisme réalisée par l'équipe de la stratégie d'attraction des personnes de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, Accès entreprise Québec et Tourisme Îles de la Madeleine (en cours).

Une décision qui aura des impacts

Le retrait du MEIE dans le financement du Créneau d'excellence en tourisme aux Îles aura notamment pour conséquence de priver les entreprises et les partenaires de la région, du financement via le Programme d'appui aux projets de développement économique (PAPDE, volet 2). Ce levier financier pouvait appuyer des activités et des projets identifiés dans le plan d'action du créneau, une feuille de route complémentaire à celle de l'ATR. Ce plan, réalisé pour et par les entreprises, était le reflet des besoins et des enjeux exprimés par celles-ci.

Le créneau a produit un important effet incitatif à l'investissement dans sa filière industrielle régionale. Entre 2012 et 2023, le créneau touristique a généré plus de 3M$ dans ses activités et ses projets. Les conclusions de l'évaluation du créneau réalisée par le MEIE en 2018 mentionnaient que pour chaque dollar d'aide financière du ministère, 1,87$ dollar supplémentaire est investi par les entreprises et les partenaires dans les activités et les projets du créneau.

Selon monsieur Michel Bonato, directeur général de l'ATR des Îles-de-la-Madeleine, « le retrait du financement du MEIE dans le financement du Créneau d'excellence touristique aura d'importantes conséquences sur le fonctionnement global de l'ATR des Îles-de-la-Madeleine et de l'appui que le créneau apportait en termes d'innovation auprès des entreprises touristiques de la destination. »

L'élimination du Créneau d'excellence en tourisme n'aura pas que des effets économiques négatifs à court terme. La perte d'une ressource dédiée ayant pour mandat le démarchage de projets structurants et novateurs pourrait avoir des impacts sur la compétitivité des entreprises dans un contexte économique incertain où la concurrence est vive entre les destinations.

À propos du Créneau d'excellence en tourisme

Le Créneau d'excellence en tourisme aux Îles de la Madeleine avait pour mission de susciter et soutenir les projets collaboratifs qui stimulent l'innovation et favorisent la compétitivité des entreprises touristiques. L'ATR des Îles-de-la-Madeleine assurait un soutien technique et administratif au créneau.

À propos de la démarche ACCORD

La démarche ACCORD (Action concertée de coopération régionale de développement), créé en 2002, vise à dynamiser l'économie des régions du Québec par le déploiement de créneaux d'excellence. Un créneau d'excellence se définit comme un ensemble d'entreprises d'une même région menant des activités économiques interreliées. Ce regroupement vise à se démarquer de façon compétitive et mise sur le développement d'alliances entre des participants d'un même secteur économique.

Vos commentaires





« Retour

Médias

x Aux Îles, je m'engage
Notez que tous les visiteurs de 13 ans et plus doivent s’acquitter d’une redevance de 30 $ avant de quitter l’archipel pour les départs compris entre le 1er mai et le 14 octobre 2024. En savoir plus
x