Du bac de récupération à la machine à coudre

Membres de la Coop La Machine depuis l'année de sa création, en 2012, Mélanie Plourde et Monique Labelle sont mues par le même idéal : lutter contre le gaspillage et donner une seconde vie aux vêtements usagés.

Leur boutique déborde de créativité. Accessoires et objets artisanaux garnissent les étagères ou décorent les murs, tandis que vêtements pour tout un chacun semblent danser sur leurs cintres, tant ils sont joyeusement uniques et colorés!

Coop La Machine

Les deux comparses disent puiser leur inspiration dès la « chasse au linge », où sont sélectionnés les tissus qui leur font de l'œil. « Même si je ne sais pas encore ce que j'en ferai, ils me parlent! » affirme Monique, la couturière principale de la coopérative de travailleuses.

Originaire de Montréal, cette danseuse qui cumule une carrière professionnelle d'une trentaine d'années raconte qu'elle s'est mise à la couture pour confectionner ses propres costumes de performance, autrement beaucoup trop dispendieux. Aujourd'hui encore, elle voit la couture comme un « passage obligé » vers la création. Ce qui la stimule, ce sont les couleurs et leur agencement dans la conception du nouveau.

Quant à Mélanie, elle a appris la couture avec sa grand-mère, qui l'aidait à créer ses déguisements d'Halloween. Et c'est des friperies de son Rivière-du-Loup natal, qu'elle fréquentait en quête de trouvailles vestimentaires pour trois fois rien, que lui vient sa conscience environnementale.

Coopérative La Machine
Coop La Machine
Coop La Machine
Coop La Machine
Coop La Machine
Coop La Machine
Coop La Machine

À la Coop La Machine, l'éducatrice spécialisée et psychosociologue de formation donne un coup de main à la production lorsque le service à la clientèle, les communications sur les réseaux sociaux et le développement de partenariats ne l'accaparent pas trop. « J'ai un petit côté éparpillé! » rigole-t-elle. « Nos tâches sont tellement variées qu'on ne voit pas les journées passer! »

Le rire et la bonne humeur apparaissent d'ailleurs comme la marque de commerce de Mélanie et Monique, qui se complètent dans la conception et la mise en marché d'objets éco-responsables.

Le duo se fait une fierté de participer au cycle de l'économie circulaire, tout en offrant un espace en boutique aux artisan(e)s québécois(es) d'ici et d'ailleurs qui partagent leurs valeurs.

    Découvrez la Coop La Machine 

Circuit des arts

Consultez cette page pour des réponses à vos questions en lien avec la COVID-19.
x