Si les bateaux...

Bateau de pêche aux Îles de la Madleine

Depuis que j'habite aux îles, j'ai toujours été intriguée et amusée par la découverte des noms des bateaux, amarrés aux quais durant l'été, ou sortis pour la saison froide dans les parcs d'hivernement, « su'l'sec ».

Et si l'appellation des bateaux leur insufflait un état d'esprit quand ils prennent la mer?

À cette idée, j'imagine le Renaude Xavier s'élancer vers le large en jouant à saute-mouton avec les vagues. J'entends le rire de son moteur quand les flots le font tanguer. La mer est son unique terrain de jeux; les bouées deviennent des ballons et les ancres, des cerfs-volants marins. Le coeur d'enfant du Renaude Xavier semble accueillir les cris des goélands comme autant d'invitations à lever les yeux vers le ciel pour le simple plaisir d'y laisser entrer la lumière.

De son côté, Lady Dorise s'avance avec grâce sur les flots, offrant généreusement sa proue aux courants marins. Elle vogue avec style aussi bien sur une onde calme que sur une mer déchaînée. Lady Dorise est friande d'aventure. Elle laisse les vagues broder des dentelles sur sa coque et s'invente des colliers d'écume qu'elle accroche à sa muraille. Lady Dorise se mire dans les eaux calmes du crépuscule. Derrière elle se dessinent des sillons liquides et scintillants, qui valsent longtemps dans les yeux de ses prétendants.

Voir cette publication sur Instagram

Lady Dorise est prête pour la mise à l'eau!

Une publication partagée par Brigitte Leblanc (@leblancbrigitte) le 4 Mai 2019 à 8 :02 PDT

 

Le Bel Espoir quant à lui, est un éternel optimiste. Beau temps mauvais temps, il est confiant que la grande étendue bleue lui apportera quelque chose de bon. Si le soleil brille de tous ses feux, il en garde la chaleur à bâbord. Si le vent dicte sa cadence, il en conserve le rythme dansant à tribord. Si le temps est gris, il tend une oreille curieuse vers les nuages, et quand la pluie le rejoint, il la reçoit comme mille et un secrets tombés du ciel. Le Bel Espoir est rempli de gratitude pour les présents que la mer lui offre.

Voir cette publication sur Instagram

Aujourd'hui mon coeur est un bateau....

Une publication partagée par Brigitte Leblanc (@leblancbrigitte) le 16 Oct. 2018 à 5 :50 PDT

 

Mais quel est donc ce bateau turquoise à l'horizon, qui surfe agilement sur les hautes lames? Vague du Sud dore nonchalamment sa coque au soleil en glissant sur les flots lumineux. Les courants se réchauffent à son contact et on croirait voir sauter des dauphins dans son sillage. Des effluves de noix de coco et d'hibiscus parfument mon imaginaire. Vague du Sud invite au rêve et à la détente.

Voir cette publication sur Instagram

Être ici et ailleurs....️

Une publication partagée par Brigitte Leblanc (@leblancbrigitte) le 18 Mars 2020 à 4 :29 PDT

 

Et si j'étais un bateau, quel nom porterais-je?

En mon for intérieur, mon coeur me dit que je suivrais la tradition. Parce qu'il n'y a pas si longtemps, j'ai porté deux petites merveilles dans mon ventre, dans mes mers intérieures... parce que j'ai traversé avec elles de sombres tempêtes, qu'elles m'ont fait vivre de grands vertiges et découvrir d'inestimables trésors... parce qu'elles continuent de voguer avec moi sur nos eaux quotidiennes, et de m'apprendre la vie, à moi, leur mère-matelot. Si j'étais un bateau, je porterais fièrement le nom de « Fay Raphaëlle ». Et quand je prendrais le large, le coeur gonflé d'amour, je serais la plus heureuse des embarcations!

Par Brigitte Le Blanc

Brigitte est née et a vécu son enfance en Gaspésie, tout au bout d'une vallée. De la rivière à la mer, elle a suivi ses élans qui l'ont menée jusqu'aux Îles, où elle a élu domicile il y a plus de 20 ans. Amoureuse des mots et de la nature, elle trouve l'inspiration dans cette fresque vivante qui lui offre chaque jour ses mille et un visages.

Vos commentaires





« Retour

Consultez cette page pour des réponses à vos questions en lien avec la COVID-19.
x