Solution pour un meilleur accès au traversier

Listes d'attente exclusives aux résidents madelinots

Cap-aux-Meules - le 15 avril 2021 - Afin de pallier les difficultés d'accès au traversier en période de pointe, la CTMA annonce, après discussion avec les partenaires du milieu, la mise en place de listes d'attente exclusives aux résidents madelinots.

À partir du 19 avril prochain, les résidents permanents des Îles qui souhaitent obtenir une place lors d'une traversée qui affiche complet pourront se présenter au terminus de Cap-aux-Meules pour se mettre en liste d'attente pour cette date, sans aucun paiement requis.

« On est bien conscients des difficultés de réserver une place sur certaines semaines durant l'été, ça fait partie de nos enjeux comme insulaires. On a un équilibre fragile à maintenir et des obligations contractuelles comme transporteur, mais avec cette solution de listes d'attente, on arrivera à faciliter le processus de réservation pour les Madelinots et leur donner un meilleur accès, » explique Claudia Delaney, directrice des communications et du marketing.

Comment ça fonctionne ?

Lorsqu'une liste d'attente est créée pour une date, le système bloque automatiquement l'espace dès qu'une place se libère, par exemple si un client annule ou modifie ses dates de traversée. Les résidents madelinots en attente seront donc les premiers à profiter des disponibilités qui fluctuent. De plus, en ayant une liste préétablie des résidents permanents qui veulent voyager à une date précise, ceux-ci seront les premiers à qui on offrira les places lors de l'ajout de voyages supplémentaires. « C'est certain que tous ne pourront probablement pas partir exactement à la date souhaitée, mais avec une certaine flexibilité, nous sommes confiants de mieux servir les Madelinots, » soutient Mme Delaney.

Un projet pilote en collaboration avec les partenaires du milieu

Implanter une telle mesure demandait de se pencher sur l'épineuse question « Qui aura droit à cette liste d'attente exclusive ? » En collaboration avec la Communauté maritime des Îles, la Chambre de commerce et l'ATR, il a été déterminé que le permis de conduire indiquant une adresse permanente aux Îles servirait de mesure de contrôle.

Ce projet pilote sera déployé pour toute la saison estivale 2021 : « On sera en mesure de recueillir des statistiques sur les difficultés d'accès pour les Madelinots, et ce en temps réel. C'est pourquoi on les invite à utiliser systématiquement cette nouvelle mesure mise en place pour eux, afin que ce projet pilote soit représentatif des enjeux réels, » souligne Mme Delaney.

Statistiques sur l'été à venir

Actuellement, pour les mois de juillet et août, la CTMA estime être rendue à 70 % du nombre total de passagers transportés sur le traversier en 2019. Rappelons que l'objectif fixé pour cet été est de se limiter l'achalandage 2019, malgré la plus grande capacité du traversier. « Avec la forte demande à l'ouverture des réservations le 2 février dernier, ça a créé une fausse impression que le bateau était complet pour tout l'été. En comparant avec les chiffres de 2019 et en analysant le calendrier global de disponibilités, on voit aujourd'hui que les visiteurs ne sont pas encore si nombreux et qu'il reste de la place. »

Voyages de nuit VS prudence COVID

Il n'en demeure pas moins que la demande est plus forte sur les semaines les plus populaires de l'été, ce qui fait une pression pour l'ouverture de voyages de nuit. À ce sujet, la CTMA prend une position prudente, face à d'éventuelles restrictions en lien avec la situation sanitaire. « On demeure confiants de pouvoir avoir une saison touristique relativement normale, mais il est préférable de voir l'évolution de la pandémie dans les prochaines semaines avant d'ouvrir des voyages de nuit et permettre un achalandage plus élevé en période de pointe, » précise-t-elle.

Achalandage des VR

La CTMA dresse un portrait spécifique pour le transport des unités récréatives de camping : « Alors que le calendrier de disponibilités pour les VR affiche complet du début juillet à la mi-août pour entrer aux Îles, on s'est questionnés s'il y avait vraiment un enjeu de place à bord du navire ou plutôt un engouement spécifique pour le camping. » Les chiffres confirment la deuxième hypothèse : on a déjà atteint le nombre d'unités de camping transportées en 2019 sur toute la saison estivale.

Des voyages supplémentaires de nuit seront donc ajoutés plus tard, en fonction de la situation sanitaire et des possibilités de voyager, des besoins en transport de marchandises et des résidents madelinots qui seront sur les listes d'attente pour sortir de l'archipel.

-30-

Vos commentaires





« Retour

Médias