Hiver chaud au coeur

Phare de l'Anse-à-la-Cabane

Ce matin, j'ai envie de m'asseoir sur mon divan devant la fenêtre et de contempler le froid, bien au chaud avec une couverture, dans mon nid douillet, devant un feu de bois peut-être. Tout est blanc derrière la vitre. Tout est silencieux, à part les quelques voitures qui passent au compte-goutte. Tout est immobile, paisible, au ralenti, la neige tombe doucement.

Route aux Îles de la Madeleine

C'est drôle, parce que même s'il fait froid, l'hiver me ramène à des émotions chaudes, douces et calmantes, celles des soirées de fin de semaine dans notre chalet familial, à rentrer pour un chocolat chaud après des activités extérieures. On s'installe à la lumière des chandelles pour jouer à des jeux de société ou faire du casse-tête. On rit. On mange. On se rassemble. Même avec la pandémie, on trouve toujours un moment pour se rassembler dehors, pour une marche ou autour d'un feu à jaser.

Il y a quelque chose de magique à regarder les choses couvertes de blanc et de givre, le vent qui souffle parfois et qui sculpte la neige. Même s'il crée de belles choses, ce vent peut être malin : il faut bien s'habiller et ne pas se laisser hypnotiser par ses mouvements lors de la conduite ou dès qu'on se pointe le nez dehors. Quand la neige tombe en diagonale ou même à l'horizontale, c'est qu'il vente! Quand les éléments se mettent de la partie, parfois l'école ou le travail est annulé. Une journée de congé, chacun dans sa petite bulle blanche, souvent en famille. Un moment pour se reposer.

Mais aujourd'hui, le vent se tient tranquille, c'est une belle journée. Je sais que plus tard, j'irai explorer les sentiers de raquette près de chez moi. J'ai bien hâte de me retrouver dans les bois, seule avec moi-même et le bruit de mes pas sur la neige. J'observerai le temps suspendu aux branches des sapins et des épinettes, les occasionnelles chutes de neige, les petits bouts de mer qu'on peut apercevoir entre les arbres. Plongée dans la contemplation, il n'y aura rien qui pourra m'atteindre, là.

Paysage enneigé aux Îles de la Madeleine

Peut-être que je rencontrerai quelqu'un qui, animé du même désir de profiter de l'hiver, aura décidé de faire une balade. Tous les deux emmitouflés derrière un foulard, une tuque et des lunettes soleil, je lui dirai tout de même bonjour avec un sourire avant de poursuivre mon chemin.

Une fois cette randonnée terminée, quelque peu frigorifiée mais infiniment satisfaite, je reviendrai m'asseoir à la même place où je suis maintenant et j'écrirai : l'hiver aux Îles, c'est ma saison préférée.

Paysage maritime d'hiver aux Îles de la Madeleine

 

Par Magalie Fournier

Magalie Fournier est une jeune artiste en devenir qui a grandi aux Îles de la Madeleine. Ayant toujours adoré écrire, elle s'inspire de ce qui l'entoure. Elle a un parcours en Arts, lettres et communication au Cégep de la Gaspésie et des Îles.

Vos commentaires





« Retour

x Aux Îles, je m'engage