Les trois plus beaux jours de Gilbert

Masques de Mi-Carême

Les Mi-Carêmes défilent de maison en maison. Déguisées en petits groupes, elles visitent salons et cuisines où chacun tente de deviner qui se cache derrière le masque - l'identité des Mi-Carêmes est un secret bien gardé - et lorsque le groupe est démasqué il repart vers une autre maison. La Mi-Carême est une tradition de France célébrée à Fatima, aux Îles de la Madeleine. Elle s'étend pendant trois jours au beau milieu du carême, trois semaines avant Pâques. Certains Madelinots qui habitent « sur la grande terre » ont toutes les misères du monde à passer cette fête loin de la famille. Gilbert Chevarie se souvient des hivers où il travaillait en ville.

- J'voulais mourir.

Aujourd'hui, il est devenu propriétaire de la maison familiale, chez René à Théo, une maison à Mi-Carême reconnue dans le canton Des Caps. Si son rôle est d'accueillir les Mi-Carêmes à la maison, Gilbert devient intarissable quand il parle de costumes.

Gilbert devient intarissable quand il parle de costumes

À travers les ans il a créé des déguisements de guenillous, de tortues Ninja, de barils de bière, de verres à café, etc. Les costumes sont toujours très détaillés et fonctionnels, par exemple, les barils comprennent un robinet et à l'intérieur une poche de plastique contenant le liquide doré. Et les verres à café ont le rebord qui déroule! Il se rappelle avoir passé toute une soirée avec des patins à roulettes et une autre avec des palmes aux pieds.

Bienvenue aux Mi-Carêmes
Décorations extérieures
Mi-Carêmes
Mi-Carêmes
Mi-carêmes démasquées
Mi-Carêmes
Mi-Carêmes

Pour lui le parfum de la Mi-Carême, c'est la peinture en aérosol dont il se servait jeune garçon pour les costumes, les accessoires. L'inspiration commençait toujours par une visite dans le grenier chez René à Théo.

- On descendait les habits sur le plancher du deuxième et on marchait dans deux pieds de linge.

Aujourd'hui il pense à son costume dès le mois d'août.

- Avec l'Internet, ça nous aide. Souvent on s'inspire de l'actualité.

Ainsi quelques illustres personnalités ont passé la Mi-Carême à Fatima dont Sa Sainteté le pape et Elvis Presley (plusieurs années après sa mort).

Envie d'être méconnaissable? Voici les conseils de Gilbert:

1) Changer la démarche, la manière de gesticuler;
2) Modifier la silhouette. Par exemple, ajouter une bosse dans le dos;
3) Les mains ! Enlever les bagues, les joncs, les bracelets;
4) Camoufler les yeux derrière le masque.

L'hospitalité des gens de Fatima est plus que légendaire, chaque personne déguisée reçoit un verre offert gratuitement par la maison et les plats débordants de sandwiches en triangle et de sucreries faites à la main circulent et s'engloutissent sous le masque. Gilbert offre à ses invités de la bagosse, un alcool à base de levure, de sucre et de pommes, une recette qu'il tient de son père.

Sa soirée préférée? Le vendredi soir, la plus fréquentée. Par contre le mercredi, il a plus de temps pour accueillir les gens. Et son grand plaisir, parfois sur la fin de la soirée, s'habiller et partir faire quelques maisons, ni vu ni connu.

Par Suzanne Richard

Suzanne Richard est auteure, conférencière et musicienne. Elle a fait paraître un recueil de nouvelles La mer, trois kilomètres à gauche. Sa conférence Les mots et la mer traite des mots et expressions maritimes utilisés dans la langue française au quotidien.

Vos commentaires





« Retour

Consultez cette page pour des réponses à vos questions en lien avec la COVID-19.
x