Partir sur un coup de tête, et ne jamais vraiment en revenir

Îles de la Madeleine, caps, grès rouge, vagues, mer, ciel

2016

Arriver aux Îles de la Madeleine par hasard, seule, sans avoir vu d'images, sans avoir regardé de cartes et sans même savoir si le téléphone cellulaire allait fonctionner. Lâcher prise. Avoir pensé que ce serait plus petit et qu'il y ferait toujours gris, et toujours froid. Répéter à tout le monde : t'as grandit ici, tu as grandit ici. Voir le soleil se lever à l'horizon, plonger dans la mer et surtout, tomber en amour.

Je reviendrai.

Le vent nous emportera. #fousdesiles #ilesdelamadeleine #quebecmaritime #tourismequebec #tripauxiles #ilvente #ohben

Une publication partagée par Alissa (@ali.bab) le 1 Juil. 2017 à 2 :59 PDT


2017

Partir à neuf et rester pour l'été, et le printemps, et l'automne : cinq mois. Attendre les jours gris et manger trop de biscuits. Explorer une, deux, trois fois les mêmes endroits. Chanter tous les jours et perdre ses clés pour toujours. Oublier de dormir. Coiffer mes cheveux de sel et rechercher ses silences à elle. Repartir à contre coeur, la tête légère pleine de vent. C'est peut-être aussi la bière qui donne cet effet... peu importe.

Je reviendrai.

2018

Trouver un emploi : je déménage. Vivre l'hiver et ses tempêtes. Rester émerveillée devant l'infini des glaces. Marcher jusqu'au centre de la mer. Essayer de nouveaux hobbies et installer une routine : la plus belle. Ouvrir les volets et accueillir le jour qui se lève. Déjeuner en tête à tête avec les bleus de la mer. Passer d'une île à l'autre. Chanter, toujours. S'émerveiller devant les richesses culturelles madeliniennes. Passer de l'autre à l'île. Souper en tête à tête avec les rouges du soleil. Le bonheur au quotidien.

Je reste, pour un petit bout de temps au moins.

Océan de glace et terre rouge. #fousdesiles #ilesdelamadeleine

Une publication partagée par Alissa (@ali.bab) le 17 Févr. 2018 à 10 :45 PST


Alissa : Montréalaise/Mi-italienne/Québécoise/Néo-madelinienne. Enchantée, bienvenue. J'essaie de raconter les Îles comme je les ressens. Je crois sincèrement que c'est les émotions qu'elles génèrent qui les rendent si belles, les Îles de la Madeleine. J'espère pouvoir vous faire revivre vos vacances, ou simplement de vous convaincre de venir aimer ce petit coin de paradis avec moi.

 

Par Alissa Brunetti

Alissa est tombée par hasard sur les Îles de la Madeleine et n'en est jamais vraiment revenue. Elle a les cheveux pleins de sel, le coeur dans le vent et est fière d'appeler ces petites bouées au beau milieu du Golfe sa nouvelle terre d'adoption.

Vos commentaires





« Retour