BINGO! Six trucs pour une soirée réussie

Cartes de bingo Si tu as visité les Îles en quelque temps depuis que les Îles sont Îles, les chances sont fortes que tu sois tombé par hasard sur le PHÉNOMÈNE qu'est le bingo aux Îles de la Madeleine, et ce d'au moins deux manières :

a) Tu as ouvert un poste de radio un soir de semaine dans ta voiture et entendu une série de chiffres et lettres sans apparente relation;

b) Tu t'es demandé qu'est-ce qu'autant de gens pouvaient faire pour remplir un stationnement de centre récréatif en plein après-midi...

Le phénomène du bingo, s'il n'est pas propre aux Îles de la Madeleine, (on lui trouve même des racines en Italie!) reste marquant pour de nombreux nouveaux arrivants. Il faut vivre au moins une fois l'expérience d'une soirée de bingo aux Îles pour sentir qu'on « fait partie de la gang».

Alors, tel un envoyé des cieux, laisse-moi te partager mes commandements d'une soirée de bingo réussie!

1. Les napperons tu sortiras.

Parce qu'une soirée de bingo, ça se fait avec des pitounes, et pas n'importe quelles. Oubliez le crayon à mine, c'est un tampon marqueur que ça prend... et des vieux napperons en plastique pour pas laisser de traces disgracieuses sur ta table de cuisine.

2. Des cartes en QUANTITÉ tu achèteras.

Rien de plus plate que de jouer au bingo avec une ou deux cartes. Si tu veux vraiment vivre une expérience, il t'en faudra au moins six. C'est là que le Bingo, en plus d'être un jeu de hasard, devient UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE. Y a rien comme courir après ses cartes pour créer un effet de communion entre les joueurs.

Cartes de bingo

3. Ton poste de radio tu monteras.

Comment gâcher une soirée de bingo? Ne pas mettre le volume assez fort. Tout d'un coup, tout le monde est tendu (oui oui, c'est du sérieux) et y a plus moyen de rire sans subir les remontrances de tout un chacun. Monte le volume question d'avoir un peu de lousse.

4. Une bouteille de vin tu apporteras.

Et peut-être un petit en-cas de type fromage et charcuterie, pour agrémenter. L'idée est de pouvoir prendre une bouchée de temps en temps quand la chance n'est pas de ton côté. Au moins, si tu ne gagnes pas, tu auras l'occasion de savourer autre chose que la victoire (aka des génialissimes produits locaux).

Soirée BINGO à la maison acadienne! #bingo #vivreauxiles #célébration

Une publication partagée par Nathaël Molaison (@saluerlamer) le 18 Mai 2017 à 3 :57 PDT

 

5. Le sérieux tu enlèveras.

La victoire sera rarement tienne, mais le plaisir, ça, ça ne s'achète pas, c'est toi qui le crée. C'est une occasion de communier à même le fruit de la tradition insulaire. Laisse ton orgueil au vestiaire, pour l'amour.

6. Les phrases-clés tu débiteras.

Un des plus grands plaisirs du bingo est de partager des perles de tradition comme celle d'être bien à l'affût d'où la carte gagnante a été achetée et de s'exclamer que c'est toujours ceux « qui en ont pas besoin » qui l'emportent.

Comme le dit l'expression, l'essayer, c'est l'adopter. Partage-nous ça sur #fousdesiles, le bingo, j'en mange!

Par Nathaël Molaison

Durant mes 18 premières années passées aux Îles, je ne m'étais jamais arrêté à la richesse de leurs paysages. C'est seulement au retour que j'ai commencé à comprendre pourquoi on aime tant ce lieu orné de mystère. Pourquoi on devient #fousdesiles.

Vos commentaires





« Retour