À qui c'que t'es une fille ? Tome #2

Îles de la Madeleine, maisons colorées, mer, falaises

À tous ceux et celles qui nous ont écrit suite à la parution du billet À qui c'que t'es une fille ?, vous nous avez inspiré, on récidive ! Voici quelques habitudes madeliniennes...

Virer sur le quai

Une pratique assez répandue est d'aller faire un petit tour sur le quai. D'une journée à l'autre, il y a toujours à observer, un nouveau navire, un arrivage de poisson, la mer qui passe par-dessus le quai... C'est aussi une manière d'aller aux nouvelles, parce que le quai c'est un lieu de rencontres. Une virée sur le quai par ceux qui n'iront pas en mer ce jour-là.

Virer dans la barrière

Pratique courante sur l'archipel, mais qui tend à disparaître - heureusement - omettre le clignotant quand on vire dans sa barrière (la barrière c'est l'entrée). Un Madelinot qui a sombré dans l'anonymat, mais dont la phrase est demeurée célèbre aurait affirmé que le clignotant pour virer chez-lui était une pratique inutile.
- Ben voyons, tout le monde sait que je reste ici.

Démêler ses maisons

On s'intéresse aux gens, aux familles. Mon père appelle ça « démêler ses maisons ». Savoir qui reste dans le canton, dans quelle maison, le nom de son père, de son grand-père. Suzanne à Paul-Émile. Parfois je pense aux premiers Acadiens qui sont arrivés ici en goélette avec le nécessaire pour s'installer et repartir à zéro avec la mémoire de la lignée dans le coeur. 

Une vieille guitare

Traîner une vieille guitare dans le char, prête pour la plage, pour la Mi-Carême ou pour un tour de bateau est une habitude que cultive toute personne désireuse de recevoir des invitations à tous les petits feux de camps et autres rassemblements de même teneur.

Pourquoi une vieille ? Parce que la neuve risque de devenir vieille trop vite...

Les portes... encore!

Porte verte

Notre manière d'arriver chez les gens peut sembler surprenante au premier coup d'oeil.  Voilà comment ça se passe : le Madelinot frappe, attend un peu, pas longtemps , il ouvre la porte - qui est 99 % du temps débarrée - et « Salut ! Il y a quelqu'un ? ». Rares sont les maisons ici qui ont des sonnettes. Et celles qui en ont... on fait comme si on ne savait pas comment ça marche !    

Donner une adresse

- T'habites où ?
Petite question, grande réponse. Paraît que demander une adresse à quelqu'un aux Îles c'est long. C'est plein d'explications et de détails. Entre eux, les Madelinots se donnent des repères. Par exemple la couleur d'une maison, une butte, un quai, une ancienne école ... Parfois aussi ils vont faire la route au complet.
- Mettons que tu pars d'ici...

Habitudes de tempête 

Il y en a plusieurs, mais la plus remarquée c'est aussitôt l'annonce - la barre rouge sur le site météo - comme si on se préparait à tenir un siège, on passe tous à l'épicerie. C'est vrai que les tempêtes  on sait quand elles commencent, mais pas quand elles finissent...  

Et vous, quelles habitudes remarquez-vous ?

Par Suzanne Richard

Suzanne Richard est auteure, conférencière et musicienne. Elle a fait paraître un recueil de nouvelles La mer, trois kilomètres à gauche. Sa conférence Les mots et la mer traite des mots et expressions maritimes utilisés dans la langue française au quotidien.

Vos commentaires





« Retour

Consultez cette page pour des réponses à vos questions en lien avec la COVID-19.
x