Stimuler la création d'emploi grâce aux produits locaux

12 mars 2013

Le bon goût frais des Îles de la Madeleine lance une toute nouvelle stratégie de promotion des produits régionaux, mise en oeuvre au courant du mois de mars grâce à la stratégie de promotion des aliments québécois du MAPAQ, qui vise à faire valoir l'importance du secteur bioalimentaire pour l'économie de l'archipel.

Alors que les Îles traversent une situation économique incertaine, Le bon goût frais des Îles de la Madeleine tient à valoriser le soutien aux entreprises du milieu pour le maintien des emplois existants et la création de nouveaux emplois chez-nous. Saisonniers ou annuels, ces emplois sont directement liés à la consommation des produits régionaux.

« Les produits des Îles ce n'est pas seulement pour la visite ! » de souligner Benoit Arseneau, président de l'association qui regroupe plus de 70 membres (producteurs, transformateurs restaurants et détaillants). « Si chaque personne ajoutait un seul produit dans son panier d'épicerie pour une valeur de 5$ par semaine, plus de 1,5 millions de dollars supplémentaire seraient générés localement annuellement sans apporter de grand changement dans les habitudes d'achat des Madelinots » d'expliquer Sophie Cassis, directrice.

La stratégie débute donc avec une campagne de communication qui mettra l'emphase sur les emplois générés par le secteur bioalimentaire.  Sous la thématique « Cette assiette a fait travailler plus de gens que vous croyez », 5 parutions imprimées mettront en évidence une image de repas sur laquelle sont identifiées les aliments produits par les entreprises madeleiniennes ainsi que le nombre d'emplois générés par l'activité de production ou transformation alimentaire.  Une campagne radio viendra renforcir le fait que « Manger local, fait travailler votre voisin ! »

Les publications font également valoir d'autres bonnes raisons d'adopter des habitudes de consommation locale en alimentation, que ce soit l'impact sur l'environnement, la fraîcheur des produits de qualité, le maillage entrepreneuriale ou tout simplement, le meilleur goût.

L'association dévoilera également de nouveaux outils pour bien repérer les produits en épicerie. En effet, pour améliorer la visibilité dans les marchés d'alimentation COOP et autres détaillants sur l'archipel, le BGFIM créera une identification valorisant la diversité et la disponibilité des produits d'ici.

À l'heure ou le gouvernement du Québec s'apprête à adopter une politique de souveraineté alimentaire, le BGFIM nous fait réaliser que les Îles de la Madeleine ont une longueur d'avance sur plusieurs régions de la province. En effet, la courte distance entre les fermes, usines de transformation, les marchés d'alimentation et la population facilite la mise en place de cette vision de développement durable.

Finalement, des outils supplémentaires dévoilant de nouvelles recettes créées avec la collaboration des chefs de l'archipel seront dévoilés et pourront servir de véhicule promotionnel pour inspirer les madelinots à cuisiner les produits d'ici.

- 30 -

Source :
Le bon goût frais des Îles de la Madeleine


Pour entrevue :
Sophie Cassis, Directrice ou Benoit Arseneau, Président (418) 986-6650

Vos commentaires





« Retour

Médias