Inauguration du N.M. Ivan-Quinn aux Îles-de-la-Madeleine

10 septembre 2009

Le 3 septembre dernier, une quarantaine d'invités, dont le ministre délégué aux Transports, Norman MacMillan, ont participé au baptême du N.M. Ivan-Quinn, le dernier né des navires de la Société des traversiers du Québec, qui fait la navette entre Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine, et L'Île-d'Entrée, depuis juin, et ce, en 1 h environ.

 

Ce navire ultramoderne, bâti en quelque huit mois au chantier Méridien maritime de Matane au coût de 7 millions de dollars, rendra de fiers services aux insulaires de la communauté anglophone de L'Île-d'Entrée. En effet, le bateau a non seulement la capacité de transporter d'une place à l'autre des véhicules et davantage de passagers que le précédent, mais il facilite aussi le transport de mazout sur L'Île-d'Entrée et le transfert des déchets sur l'île centrale. Pour ajouter aux commodités, les résidents de l'île pourront compter sur un réfrigérateur et un congélateur à bord pour conserver leur épicerie au frais le temps du trajet.

 

 

Qui était Ivan Quinn?

 

L'Île-d'Entrée est cette terre aux hautes collines arrondies et aux falaises escarpées qui souhaite la bienvenue aux milliers de touristes qui choisissent d'arriver aux Îles-de-la-Madeleine par traversier. En la contournant le matin à bord du Madeleine (le traversier qui fait le lien avec l'Île-du-Prince-Édouard), on peut la voir rayonner de tous ses feux au lever du soleil ou encore se perdre dans des brumes mystérieuses par un jour de grisaille.

 

En plus des troupeaux de vaches qui y ont élu domicile à flanc de collines, parfois au péril de leur vie, l'île abrite une centaine de personnes d'origine écossaise ou irlandaise. Ce sont en quelque sorte les irréductibles gaulois des temps modernes, qui vivent selon leurs coutumes et dans leur langue maternelle, l'anglais. Et bien avant que L'Île-d'Entrée ne devienne une destination plein air pour les touristes qui fréquentent les Îles-dela- Madeleine, Ivan Quinn était connu aux îles comme le citoyen le plus coloré et apprécié de cet îlot de 3 km de diamètre.

 

Maire et épicier de l'île durant de nombreuses années, il a longtemps accueilli les gens devant son magasin général, guitare à la main, en train de chantonner de joyeux airs de country. Et pour le voyageur de passage à qui prenait l'envie de sillonner les chemins poussiéreux de l'île pour se rendre jusqu'à la Big Hill, le plus haut sommet des Îles de laMadeleine, le magasin général du sieur Quinn a souvent représenté l'oasis dans le désert qui permettait de trouver de quoi se désaltérer.

 

Bref, Ivan Quinn a laissé sa marque sur son milieu par sa personnalité attachante et son rôle important. Aujourd'hui, tant le nouveau traversier menant à son Île-d'Entrée que le sentier pédestre qui se rend jusqu'au sommet de la Big Hill portent son nom et lui rendent hommage.

 

Réginald Cummings

Conseiller en communication à la Direction des communications

Ministère de la Recherche, de la Science et de la Technologie

Vos commentaires





« Retour

Médias