Application de la taxe sur l'hébergement dans la région touristique des Îles de la Madeleine

2 mai 2008

L'Association touristique des Îles de la Madeleine se réjouit de l'entrée en vigueur prochaine de la taxe sur l'hébergement dans la région des Îles de la Madeleine et ce, à compter du 1er juillet 2008. La région des Îles de la Madeleine se ralliera à l'ensemble des régions touristiques du Québec en percevant la taxe spécifique égale à 2 $ par nuitée d'hébergement.

Les Îles de la Madeleine deviendra ainsi la 19è région touristique à se prévaloir de cette taxe. Ce faisant, la région pourra ainsi compter sur des revenus autonomes lui permettant notamment d'intensifier ses efforts promotionnels.

Rappelons que suite au résultat positif du vote en regard de l'adhésion à la taxe sur l'hébergement, Tourisme Îles de la Madeleine avait adressé officiellement une demande au ministre du Tourisme, Monsieur Raymond Bachand, visant l'application de la Loi 76 sur le territoire des Îles de la Madeleine. Le ministère des Finances a annoncé, par le biais du Bulletin d'information 2008-3 du 30 avril 2008, l'entrée en vigueur de la taxe spécifique sur l'hébergement à compter du 1er juillet 2008. (www.finances.gouv.qc.ca)

Le ministère du Revenu fera parvenir sous peu, à tous les détenteurs de permis d'hébergement assujettis à la taxe spécifique à l'hébergement, les procédures à suivre  pour la mise en place de cette taxe. Le ministère du Revenu, de concert avec Tourisme Îles de la Madeleine, invitera tous les détenteurs de permis d'hébergement assujettis à la taxe spécifique à l'hébergement à une session d'information qui aura lieu aux Îles de la Madeleine.

L'Association touristique régionale des Îles de la Madeleine poursuivra ses efforts en convenant sous peu avec le ministère du Tourisme d'un protocole d'entente qui aura comme objet de déterminer les dates et les modalités de versement par le ministère à Tourisme Îles de la Madeleine de la taxe sur l'hébergement perçue dans la région touristique ainsi que les responsabilités des parties relativement à cette taxe.

Vos commentaires





« Retour

Médias