Le Rocher-aux-Oiseaux



Le Rocher-aux-Oiseaux

Le Rocher-aux-Oiseaux, d'une hauteur d'une trentaine de mètres, est situé à 32 kilomètres au nord de Grosse-île, en plein milieu du golfe Saint-Laurent, tout près du chenal laurentien. Malgré que le site soit une véritable forteresse à cause de son inaccessibilité, il est quand même protégé depuis 1919 alors qu'il a reçu le statut de Refuge d'oiseaux migrateurs. Il constitue un haut lieu d'observation d'oiseaux avec la présence de plusieurs colonies d'oiseaux marins. Juste derrière, se trouve le Rocher aux Margaulx, petit rocher qui faisait autrefois partie intégrante du Rocher-aux-Oiseaux. 

« De nos jours, voir le Rocher-aux-Oiseaux demeure un rare privilège que permettent exceptionnellement les conditions climatiques et les excursions touristiques. Contempler ce monument naturel et sa faune aviaire sur une mer calme et sous un soleil de plomb fait partie des instants d'une vie que l'on peut compter parmi les meilleurs. Mais les nuées de brume ne tardent jamais à revenir napper ce décor fabuleux puis à le confondre tant dans l'espace que dans le temps. Le rideau se referme alors qu'un nuage qui glissait sur le golfe l'enveloppe rapidement. Même le couchant ne parvient pas à percer ce mystère. La température chute brutalement. Le Rocher disparaît lentement comme un rêve dans lequel on s'enfonce. »
- Yves Ouellet, Progrès, Dimanche 15 août 2004 A56

Qualité du site

Janvier-Février : S/O
Mars-Avril : S/O
Mai-Juin : Excellent
Juillet-Août : Excellent
Septembre-Octobre : Faible
Novembre-Décembre : S/O

Accès au site ornithologique

Le Rocher-aux-Oiseaux est seulement accessible par la mer ce qui implique qu'il faut une journée sans vent avec une mer très calme pour s'y rendre en Zodiac. Il est situé à 32 kilomètres au nord-est du port de Grosse-Île. Quelques compagnies offrent la possibilité de se rendre sur place pour l'observation des colonies d'oiseaux marins, mais il est impossible de débarquer. Le temps nécessaire est différent selon les conditions météorologiques et le type d'embarcation utilisée. Généralement on compte environ 1 heure pour y aller avec un Zodiac et près de 3 heures avec un bateau de pêche. Pour connaître les compagnies qui offrent cette excursion, nous vous invitons à consulter le bureau d'information touristique.

Attraits ornithologiques d'importance

C'est là que l'on retrouve la deuxième plus importante colonie de fous de Bassan en Amérique du Nord avec 7500 couples nicheurs. Ceux-ci volent au-dessus de l'embarcation et plongent pour se nourrir. Plus on s'approche du rocher, plus le tintamarre des oiseaux s'accentue et se transforme en une cacophonie étourdissante. Chaque minuscule recoin des falaises est occupé : Mouettes tridactyles, Goélands argentés, Goélands marins, Petits Pingouins, Guillemots marmettes et Guillemots de Brünnich, y cohabitent.

D'autres oiseaux pélagiques sont susceptibles d'être observés pendant la traversée. À l'occasion, nous pouvons observer l'Océanite cul-blanc et l'Océanite de Wilson, le Fulmar boréal et plusieurs espèces de puffins. C'est aussi à cet endroit que nichait le Grand Pingouin avant son extinction.

Comment s'y rendre

La plupart des excursionnistes partent du port de Grosse-Île. Pour vous rendre à cet endroit, vous devez emprunter la Route 199 jusqu'au village de Grosse-Île. Vous tournerez alors sur le chemin North et ensuite sur le chemin Shore qui mène au port du village.

Stationnement

Au port, nous vous demandons de vous stationner du côté droit près de la page, en faisant attention de ne pas obstruer l'accès de la rampe de mise à l'eau.

 

    Retour