La Lagune du Havre-aux-Basques



La Lagune du Havre-aux-Basques

Anciennement une lagune, ce milieu a été perturbé en 1956 avec la construction de la Route 199, réduisant ainsi les ouvertures sur la mer. Depuis ce temps, le niveau d'eau a grandement diminué, créant ainsi de petits îlots de végétation qui sont utilisés par la sauvagine pour la nidification.

Les limicoles en période de migration profitent également de cette baisse du niveau d'eau afin de pouvoir s'alimenter dans les vasières. Aujourd'hui, il s'agit d'un milieu prolifique pour la faune ailée et le site est souvent fréquenté par des oiseaux rares. Un refuge d'oiseaux migrateurs a d'ailleurs été aménagé et il est interdit de chasser à l'intérieur de celui-ci. Il est identifié par des panneaux indicateurs bleus du Service canadien de la faune.

Qualité du site

Janvier-Février : Faible
Mars-Avril : Bonne
Mai-Juin : Excellente
Juillet-Août : Excellente
Septembre-Octobre : Excellente
Novembre-Décembre : Moyenne

Accès au site ornithologique

Observation à partir du bord de la route ou en randonnée pédestre sur la plage.

Attraits ornithologiques d'importance

En plus de la sauvagine, une colonie de Mouettes rieuses et de Mouettes de Bonaparte y a élu domicile. La Bernache du Canada y a niché à l'été 2004 et 2005. En période de migration automnale, plusieurs espèces de limicoles s'y retrouvent. On retrouve, année après année sur la plage qui longe la Baie du Havre-aux-Basques, plusieurs nids de Pluviers siffleurs, une espèce menacée mondialement de disparition. On rapporte également la présence régulière du Busard Saint-Martin. En période hivernale, les dunes de sable du Havre-aux-Basques constituent un milieu favorable pour l'observation du Sizerin flammé, du Bruant des neiges, du Harfang des neiges de même que de la Buse pattue.

Comment s'y rendre

Vous n'avez qu'à suivre la Route 199 qui relie l'Île de Cap-aux-Meules à l'Île de Havre-Aubert.

 

    Retour