L'Île Brion



L'Île Brion

L'Île Brion est caractérisée par un couvert végétal diversifié et par une grande variété d'habitats. Boisés, prairies, marais, tourbières, dunes et falaises sont colonisés par une multitude d'espèces de plantes. Lorsque Jacques Cartier y jette l'ancre en 1534, il décrit l'Île Brion ainsi : " Ceste-dite ille est la meilleure terre que nous ayons veu car vng arpant d'icelle terre vault mielx que toute la Terre Neufve. Nous la trouvames plaine de beaulx arbres, prairies, chams de blé sauvaige et de poys en fleurs, aussi espès et aussi beaulx que je vis oncques en Bretaignes, queulx sembloict y avoir esté semé par laboureux. Il y a force grouaiseliers, frassiers et rossez de Provins, persil et aultres bonnes erbes, de grant odeur. " Encore aujourd'hui, les explorateurs contemporains ont accès à une abondante richesse végétale.

Ces différents habitats offrent à près de 140 espèces d'oiseaux et plus de 200 espèces végétales des milieux propices à leur préservation qui a émerveillé aussi bien l'explorateur Jacques Cartier que le botaniste Marie-Victorin. C'est d'ailleurs pour cette raison que le gouvernement du Québec a créé une réserve écologique à cet endroit en 1988. On accède à l'île par l'extrémité ouest. Sur les lieux d'arrivée, on retrouve d'anciens bâtiments de pêche qui servent aujourd'hui de lieux d'accueil. C'est également à proximité de ce poste que le camping sauvage est permis.

Comme les 7/8 de l'île sont intégralement protégées, on ne peut y accéder sans être accompagné d'un guide naturaliste.

Dans la partie hors réserve, nous vous suggérons d'emprunter le sentier forestier qui mène au phare et de vous rendre par la suite jusqu'au Cap Noddy. Du côté de la réserve, vous emprunterez un sentier qui longe les falaises nord pour vous rendre jusqu'au site de la Maison des Dingwell. Le temps de marche est d'environ 2 heures.

Qualité du site

Janvier-Février : S/O
Mars-Avril : S/O
Mai-Juin : Excellent
Juillet-Août : Excellent
Septembre-Octobre : Faible
Novembre-Décembre : S/O

Accès au site ornithologique

L'Île Brion, d'une longueur sept kilomètres par deux kilomètres en son point le plus large, est inhabitée depuis une cinquantaine d'années. Elle est située à seize kilomètres du port de Grosse-Île. Il s'agit de l'une des deux seules réserves écologiques québécoises accessibles au public. Il est possible de faire une excursion en bateau pour en faire le tour et y mettre pied à terre. Le temps nécessaire est différent selon les conditions météorologiques et le type d'embarcation utilisée. Généralement on compte environ une demi-heure pour y aller avec un Zodiac et près de 1 heure avec un bateau de pêche. Il est également possible d'y faire un court séjour en camping sauvage contrôlé.

Pour connaître les compagnies qui offrent cette excursion, nous vous invitons à consulter le bureau d'information touristique ou la section excursions nautiques.

Attraits ornithologiques d'importance

Voici quelques unes des espèces qui nichent dans les falaises de l'île : Eider à duvet, Macareux moine, Mouette tridactyle, Grand Cormoran, Cormoran à aigrettes, Guillemot à miroir et Guillemot marmette. La Sterne arctique y est également observée. De petites colonies d'Eiders à duvet et d'Océanites cul-blanc y ont élu domicile, tout comme les phoques gris et communs à l'extrémité est de l'Île. La forêt composée essentiellement de sapins rabougris, comptent des passereaux typiques de la forêt boréale : Grive à dos olive, Moucherolle à ventre jaune, Roitelet à couronne rubis, Troglodyte mignon, Bruant fauve, Paruline rayée, Paruline obscure, etc.

Comment s'y rendre

La plupart des excursionnistes partent du port de Grosse-Île. Pour vous rendre à cet endroit, vous devez emprunter la Route 199 jusqu'au village de Grosse-Île. Vous tournerez alors sur le chemin North et ensuite sur le chemin Shore qui mène au port du village.

Stationnement

Au port, nous vous demandons de vous stationner du côté droit près de la page, en faisant attention de ne pas obstruer l'accès de la rampe de mise à l'eau.

 

    Retour